Les produits ménagers, les shampoings, les pesticides, les herbicides sont quelques-uns des produits testés sur les animaux et notamment les yeux des lapins.

Le test d'irritation oculaire de Draize, mis au point en 1944, est l'un des tests les plus cruels. Il a pour objectif d'évaluer le pouvoir irritant d'une substance. La substance à tester est appliquée dans l'œil d'un lapin (le plus souvent un lapin albinos). Le test, qui est effectué sans anesthésie, se déroule généralement sur une période de 7 jours. Pendant cette période, les effet de la substance sur la cornée et  l'iris sont examinés. Les effets visibles vont des rougeurs à l'ulcération en passant par l'hémorragie. Bien évidemment, aucun soin n'est apporté à l'animal au cours du test.

test-oculaire-draize


La tête des cobayes est parfois coincée dans un carcan.

draize-lapins

 

Des primates sont parfois utilisés à la place des lapins.

 

Les limites scientifiques du test de Draize :

1. Contrairement à l'homme, le lapin a une membrane nictitante, ou troisième paupière ce qui modifie nécessairement les effets des substances.

2. Le lapin produit beaucoup moins de larmes que les humains ce qui peut affecte les résultats des tests.

3. L'acidité (pH) des yeux des êtres humains et les lapins sont différents Chez l'homme, le pH est, en moyenne, de 7,1 - 7,3, tandis que chez les lapins, il est 8,2.

4. L'épaisseur de la cornée et la structure des tissus des yeux d'un lapin sont différentes de celles d'un humain. L'épaisseur de la cornée chez l'homme est, en moyenne, de 530 microns contre 400 microns chez le lapin.

En résumé, les yeux de l'homme et ceux du lapin ont des caractéristiques physiologiques très différentes. Les résultas du test de Draize ne permettent donc pas d'évaluer correctement les effets d'une substance chimique sur l'homme. Le test de Draize n'est donc pas fiable.

Un autre problème majeur de ce test est la nature subjective de l'évaluation des résultats. En effet ce test ne repose que sur des évaluations uniquement visuelles. Les interprétations seront donc différentes d'un scientifique à l'autre. Les résultats pour une même substance chimique peuvent ainsi varier considérablement d'un laboratoire à l'autre.

Conclusions :

1. Le test d'irritation oculaire de Draize sur les animaux implique des souffrances considérables, non seulement en raison des types de produits chimiques testés, mais aussi à cause de la façon dont le test est effectué.

2. L'œil du lapin est structurellement et physiologiquement différent de l'oeil humain. Les résultats ne permettent donc pas de prévoir de façon fiable les réactions humaines.

3. Des alternatives in-vitro existent

 

Le test de Draize peut également être effectué sur la peau des lapins, on parle alors de test d'irritation cutanée de Draize. Pour réaliser ce test, la peau du lapin est rasée et des incisions sont effectuées pour amplifier l'effet de la substance à tester.

test-cuntané-draize