Plusieurs actions ont été menées par des organisations de défense des animaux aux USA. A plusieurs reprises, des militants se sont introduits dans des élevages, parfois en se faisant embaucher, afin de filmer secrètement les conditions d'élevage. Ces actions ont permis de montrer des éleveurs en train de donner des coups de pieds et de poings à des porcs et des porcelets ou même de les jeter en l'air dans le Wyoming ou bien des ouvriers agricoles en train de brûler les chevilles de chevaux avec des produits chimiques dans le Tennessee. La révélation des ces films clandestains a entrainé des poursuites judiciaires pour les auteurs des sévices.

L'action qui a le plus deffrayé la chronique fût celle menée par des membres de l'association "Mercy for Animals" (Pitié pour les animaux). Des militants se sont 'infiltrés dans un élevage de volailles du Minnesota (USA) et filmé clandestinement les conditions d'élevage et les pratiques des employés. Cet élevage, l'un des plus importants des Etats-Unis, approvisionnait en oeufs, à l'époque, l'un des plus gros fournisseurs de McDonald's. La vidéo obtenue montre un employé faisant tournoyer en l'air un poulet vivant accroché par les pattes avec une corde et d'autres sévices atroces. Elle montre aussi de très nombreux cadavres d'animaux jonchant le sol et laissés dans des cages au milieux des autres poules vivantes. La diffusion de ce film a eu des repercussion importantes car elle a fortement choqué l'opinion, elle a conduit au ilcenciement de 4 employés et elle a poussé McDonald's a à réagir dans un communiqué de presse : «Les comportements exposés dans cette vidéo sont choquants et inacceptables». «McDonald's tient à assurer à nos clients que nous exigeons de nos fournisseurs un traitement décent des animaux. Nous prenons cette responsabilité, de même que la confiance de nos clients, très au sérieux». McDonald's a affirmé avoir imposé à son fournisseur de cesse tout approvisionnement chez l'éleveur mis en cause.

On aurait pu penser que ces actions allaient aboutir à un durcissement de la lutte contre la cruauté envers les animaux Aux USA. Mais aussi incroyable que cela puisse paraitre, c'est le contraire qui s'est passé

Lois "ag-gag" 

Au cours des 3 dernières années, des lois ont été votées dans plusieurs états dans le but de rendre illicite toute action visant à dénoncer ces pratiques d'élevage atroces. Les textes diffèrent légèrement d'un état à l'autre mais globalement, les lois votées interdisent de prendre secrètement des vidéos ou des photos dans des élevage, même à partir de l'extérieur, ou d'être candidat à un emploi dans un élevage sans révéler ses liens avec des mouvement de défense des animaux. Les défenseurs des animaux sont ainsi transformés en délinquants risquant jusqu'à un an de prison. 

Les médias et les organisations qui diffusent les documents sont également visés par ces lois. Donc, même si les auteurs de vidéos restent anonymes afin éviter les condamnations, ce sont les supports de diffusion, qui eux ne peuvent rester anonymes, qui seront poursuivis.

Ces lois sont surnommées "lois agriculture bâillonnée" ("ag-gag laws" en anglais) par les mouvement de défense des animaux.