Depuis le 11 mars 2013, les produits cosmétiques vendus sur le marché européen ne peuvent plus être testés sur les animaux. Il en va de même, en principe, pour les ingrédients. Il s'agit d'une victoire importante pour tous les défenseurs des animaux. Mais c'est une victoire en demi-teinte malgré tout car dans la pratique, la fin des tests est encore bien loin.

En effet, cette interdiction ne concerne que les ingrédients entrant uniquement dans la composition des produits cosmétiques. Cela concerne au final 10% des matières premières utilisées dans la fabrication des cosmétiques. Les autres ingrédients sont utilisés dans la fabrication d'autres produits (peintures, solvants, produits d'entretien...) et peuvent donc toujours être testés sur les animaux.

Par ailleurs, une grande partie des matières premières des cosmétiques sont importées et proviennent de l'extérieur de l'union Européenne. Les autorités des pays européens sont bien incapables de vérifier si, oui ou non, ces matières premières ont été testées sur les animaux.

cosmetic-rabbit-testing