Le vendredi 21 février 2014, environ 300 personnes se sont retrouvées dans les rues d'Angers pour demander un durcissement des lois de protection des animaux. La chanteuse Stone (de Stone et Charden) était présente lors de ce rassemblement.

Cette manifestation était organisée par le mouvement "Force unie et droits des animaux" (Fuda). Elle était soutenue par des associations de défense des animaux. Elle était organisée en réponse à la condamnation estimée "trop clémente" d'un restaurateur pour des maltraitances commises sur un chat.

En effet; le 4 février 2014, un restaurateur de 51 ans exerçant à Brissac-Quincé a été condamné par le tribunal correctionnel d'Angers à seulement 4 mois de prison avec sursis (aucun jour de prison ferme), pour avoir lancé un produit d'entretien à base de soude caustique sur le visage d'un chat. L'animal a dû être euthanasié en raison de ses souffrances.

Un représentant de Fuda a jugé que : "cette peine est insuffisante au regard des souffrance subies par Caramel (c'est le nom du chat)."

Les manifestants ont marché de la préfecture jusqu'au palais de justice d'Anger en lançant : "Même souffrance, même sentence" ou "Bourreaux d'animaux, tolérance zéro".

la chanteuse Stone était présente en tant que porte-parole de l'association "Stéphane Lamart". Elle a dit avoir écrit au président de la République et à la Garde des Sceaux pour plaider une révision du Code civil "qui considère l'animal comme un bien ou un meuble" et non comme un être vivant.

Son association s'était portée partie civile au procès du restaurateur. Elle a saisi la procureur général près de la Cour d'appel d'Angers pour l'inciter à faire en appel.

De son côté, l'avocat du restaurateur a précisé que son client avait payé son geste car depuis les faits, il avait perdu ses deux employés, ses clients, et  était obligé de vendre son restaurant.